Brio | Macbeth, la tragédie du pouvoir
7113
post-template-default,single,single-post,postid-7113,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-17.0,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.5,vc_responsive

Macbeth, la tragédie du pouvoir

Macbeth, la tragédie du pouvoir

Les 26 et 27 février 2014 la promotion BRIO 2015 a été voir son premier spectacle au Grand T !

Au programme,  Macbeth de William Shakespeare, mis en scène par Anne-Laure Liégois.

La pièce centrée sur le personnage éponyme est la plus courte de Shakespeare mais aussi une des plus terrifiantes, mêlant avec un art virtuose les mécaniques du pouvoir et de l’amour. Dans une écosse en guerre contre la Norvège, le couple des Macbeth, assoiffé de sang, est prêt à tout pour accéder au trône.

La machine s’emballe et, devenus obsédés par la crainte de perdre la couronne, Macbeth et Lady Macbeth perpétuent meurtres et complots jusqu’à sombrer dans une folie noire. Ces deux figures ont des allures de monstres à quatre pattes, le couple tragique est devenu l’un des plus connus de l’histoire du théâtre ; au fil de la pièce leur passion démesurée du pouvoir révèle les abysses de ces deux âmes.

«  Macbeth est une œuvre des recoins sombres, confie-t-elle, des couloirs tortueux du cerveau. C’est le cauchemar intime, privé, d’un homme qui croit que le pouvoir est là, à portée de sa main.  » Incité au meurtre par son ambitieuse épouse, Macbeth accède au trône après avoir trempé les mains dans le sang de son prédécesseur. Dévoré par ses désirs, épuisé par ses passions, il se bat contre ses démons, formant avec celle qu’il aime «  un monstre à quatre bras et quatre jambes qui court vers la puissance  ». Anne-Laure Liégois.