Brio | Lancement de la nouvelle promotion : extraits
5452
post-template-default,single,single-post,postid-5452,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-17.0,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.5,vc_responsive

Lancement de la nouvelle promotion : extraits

Lancement de la nouvelle promotion : extraits

Voici une sélection d’images de la cérémonie d’ouverture de la nouvelle promotion, qui s’est déroulée le samedi 14 janvier dernier : lien vers le diaporama de la matinée.

Et ensuite des extraits de certains des discours prononcés :

Jean-Gabriel Delacroy, sous-préfet de Loire-Atlantique :

« Brio entre donc dans sa sixième année. L’âge de raison n’est plus très loin. […] Force est de constater […] que la cordée Brio n’a pas souffert de ce syndrome d’atonie et de conformisme qui, parfois, saisit d’un coup les projets les plus audacieux.

L’évidence s’est imposée à mesure que notre société a pâti d’individualisme et de fragmentation : entre une grande partie de la population et un grand nombre d’institutions, des liens nouveaux, directs, doivent être établis, et ils ne le seront qu’au moyen d’instruments volontaristes dont les cordées font pleinement partie. Quand même ! Nous revenons de loin. »

Dulce Dias-Baidchar, professeure référente au lycée des Bourdonnières :

« M’impliquer dans le projet BRIO était une évidence. Tout comme mes collègues, essayer d’être un modeste artisan de ce processus qui mène vers la réussite et procure la satisfaction du dépassement de soi pour nos élèves. Les mettre au contact de personnes qui seront autant de référents bienveillants et expérimentés, qui les considéreront dans leur globalité et spécificité et pas seulement comme un élève lambda.
Bref, une façon de leur dire TU ES IMPORTANT ET TU EN VAUX LA PEINE, alors FONCE! »

Eric Randon, proviseur-adjoint du lycée Jules Rieffel :

« Ils [les jeunes] sont à l’âge où la société devrait les accueillir à bras ouverts; or elle se présente face à eux comme une forteresse bouclée, cadenassée », citation d’Albert Jacquard, in Petite philosophie à l’usage des non-philosophes, Paris, Calmann Levy, 2007

Lise Olivier, élève de terminale au lycée Camus:

« En terminale nous avons bénéficié d’un atelier où l’on rencontrait un conseiller d’orientation qui prenait du temps pour nous, deux fois une heure. Cela nous a aidé à approfondir notre projet professionnel. »

Alicia Yahiaoui, étudiante tutrice en deuxième année à l’Ecole Centrale de Nantes :

« Les réunions hebdomadaires, rassemblant 20 étudiants, permettent à chacun de faire entendre son point de vue. J’apprends à travailler en équipe, ce que plus tard je ferai dans une entreprise ».