Brio | Chante ton Bac d’abord
7732
post-template-default,single,single-post,postid-7732,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-17.0,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.5,vc_responsive

Chante ton Bac d’abord

Chante ton Bac d’abord

A quoi rêve-t-on quand on a 17 ans dans une région de France frappée par la crise économique ?

BRIO en partenariat avec le cinéma Katorza a programmé le 12 mars dernier, le documentaire Chante ton Bac d’abord réalisé par David André. Cette séance unique était adressée aux lycéens de première et de Terminale du programme BRIO.

Les lycéens ont pu échanger avec le producteur Emmanuel François qui était présent pour un débat à l’issue de la séance.

index2Documentaire social, un film musical, Chante ton bac d’abord raconte l’histoire tumultueuse et poétique d’une « bande » de copains de dix-sept ans, habitant à Boulogne-sur-Mer : une ville de 45000 habitants touchée par la désindustrialisation. Imaginées par les adolescents, mises en musique, en paroles et en images par l’équipe du film, les chansons font basculer le propos réaliste du film dans la magie, dans l’humour et dans le rêve…

En débarquant à Boulogne-sur-mer il y a 3 ans, le réalisateur Davis André, n’avait encore qu’une idée imprécise de ce que le film serait, lorsqu’il a croisé une « bande » au lycée public Auguste Mariette…

En les approchant, David André leur a expliqué son idée encore vague : « vous filmer toute l’année jusqu’au bac, mais surtout raconter l’histoire d’une bande dans une région en crise, vos rêves, vos parents, vos vies. »

Capture4Ce qui s’est passé après, comment le décrire ? Comme un rêve. Un moment qui a duré un an, où le réel a semblé épouser mon imaginaire. Au fil des saisons, la complicité s’est installée. Et le rêve s’est déployé. J’ai vu ces adolescents s’approrier ce que j’avais fini par leur avouer après quatre mois de tournage : l’écriture de chanson sur leur vie, mises en scène dans de petite « virgules » au milieu du réel. Je craignais le sarcasme, la peur, l’incapacité vocale ; ils m’ont offert l’enthousiasme, la créativité, l’émotion. Davis André

=> Voir la bande annonce de Chante ton Bac d’abord

=> Article paru dans Rosebud, Le magazine du cinéma Katorza