Brio | BRIO part en croisière
16249
post-template-default,single,single-post,postid-16249,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-17.0,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.5,vc_responsive

BRIO part en croisière

BRIO part en croisière

2h30 de bateau. Pas d’Iceberg à l’horizon. Le mercredi 14 octobre, BRIO a emmené ses lycéens en croisière. Et pas besoin d’aller à l’autre bout du monde, direction Saint-Nazaire ! 

Le Coronavirus n’allait pas nous empêcher de faire notre sortie oxygénante annuelle. A la place de notre voyage de 3 jours dans une métropole européenne, nous avons opté pour du local ! Un bateau privatisé pour tous les lycéens BRIO et leurs tuteurs est ainsi parti de la Gare Maritime de Nantes pour effectuer une traversée sur la Loire.  

A l’exception de ceux ayant déjà pris le Navibus, la majorité des lycéens n’avait jamais observé la ville depuis la Loire.  Cette croisière est donc l’occasion de découvrir la Région et son patrimoine à travers des œuvres culturelles.  

Les principales attractions de ce voyage sur l’eau ? 

  • La maison penchée. Cette bâtisse de deux étages qui semble échouée est l’œuvre de Jean-Luc Courcoult, le fondateur de la célèbre compagnie de théâtre de rue nantaise Royal de Luxe. Il s’agit d’une reproduction de la « maison du Port », une ancienne auberge de Lavau-sur-Loire, petite commune de 729 âmes connue localement pour son port très actif à l’époque où transitaient le bois et le granit bleu pour construire les chantiers navals de Saint-Nazaire. 
  • Le bateau mou. Ce curieux voilier perché sur la berge de l’écluse de la Martinière, au Pellerin, est l’œuvre du plasticien autrichien Erwin Wurm. Installé par l’artiste en 2007 dans le cadre de la biennale d’art contemporain Estuaire, l’œuvre intitulée « Misconceivable » a été rebaptisée « bateau mou » par les passants. 
  • La Villa Cheminée, Tatzu Nishi a imaginé une tour de 15 mètres de haut faisant écho aux cheminées de la centrale de Cordemais. Perchée en haut, une maison disponible à la location ! Si vous souhaitez avec une vue en 360 degrès sur la Loire, c’est l’endroit parfait.  

A notre arrivée à Saint- Nazaire, les lycéens ont pu profiter de retrouver leur groupe et leurs tuteurs au travers d’un pique-nique commun. A la plage ou sur la place centrale face au musée, c’était un beau moment de partage. Evidemment, avec les distances de sécurité nécessaire pour manger !  

L’après-midi a été consacrée à la visite du musée « Escal’ Atlantique », une immersion dans les plus grands paquebots du 20ème siècle. Dès notre entrée dans le musée, le hall d’entrée ressemblait fortement à celui qu’on peut observer dans cette fameuse scène ou Rose retrouve Jack pour une soirée dans Titanic. Au fur et à mesure de la visite, nous découvrons les paquebots sous toutes leurs formes : architecturales, sociales, historiques… Une manière ludique de parcourir le musée pour les lycéens, entre jeux de rôles, blagues et lives sur les réseaux, ils ont su s’emparer du moment pour s’y amuser.  

Un retour en bateau, agrémenté par une guide conférencière qui nous a permis de revenir sur l’histoire de notre région visible tout au long de la Loire. 

Cette journée a permis aux lycéens de découvrir une autre facette de ces villes qu’ils semblent connaître. Mais c’était aussi un beau moyen de renforcer le lien du groupe qui, après plusieurs mois de confinement, avait besoin de cette bouffée d’air frais.