Brio | BRIO à Barcelone
7866
post-template-default,single,single-post,postid-7866,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-17.0,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.5,vc_responsive

BRIO à Barcelone

BRIO à Barcelone

Chaque année, l’équipe projet BRIO organise un voyage dans une métropole européenne pour les lycéens et leurs tuteurs. Toujours dans un objectif premier d’ouverture culturelle, nous leur proposons cette expérience de voyage dans un cadre sécurisant en dehors du cadre scolaire avec également la volonté de fédérer les groupes de tuteurs et de lycéens. Lors de ce voyage, les jeunes sont acteurs et assez autonomes et ce dernier devient ainsi vecteur d’émancipation. Cette année, notre choix de destination nous a porté vers Barcelone. La capitale catalane, par son dynamisme économique et culturel, sa richesse patrimoniale, est une destination attractive pour les jeunes européens qui se lancent dans la vie active, se forment ou encore effectuent un service volontaire européen.

Cascade_barcelone

Ce sont au total 108 personnes (73 jeunes, 31 étudiants tuteurs et 4 accompagnateurs BRIO) qui ont fait partie du voyage du 13 au 17 octobre 2015.

Comme chaque année, le voyage BRIO est plébiscité par les lycéens puisque 92% l’ont trouvé bien, voire excellent (76%). Ces derniers n’ont donc pas été déçus mais au contraire, heureusement surpris par rapport à leurs attentes de départ.

« En meilleur car ça m’a permis de mieux connaître une ville où j’ai vécu. »
« Encore mieux qu’avant, il y a plein de lieux à découvrir, comme la mairie, ça n’est pourtant pas le lieu qu’on penserait pourtant à visiter en premier. »

Pour 6 % des lycéens BRIO, ce voyage à Barcelone est un premier voyage à l’étranger.
Pour la majeure partie d’entre eux, BRIO reste une première expérience de voyage  « en quasi autonomie » malgré l’organisation en petits groupes.

 

Sensibilisation à l’Europe

Nous avons mis l’accent sur l’Europe par le biais d’un atelier BRIO entièrement dédié à cette thématique en amont du voyage. Pour ce faire, nous avons organisé un temps formatif pour les étudiants-tuteurs en partenariat avec la Maison de l’Europe. Il s’est déroulé ainsi :

  • 1h30 avec un animateur Europe de la Région Pays-de-la-Loire : histoire de la construction européenne et fonctionnement de ses institutions.
  • 1h30 avec une salariée de la Maison de l’Europe :

– Courte présentation de la Maison de l’Europe et des acteurs de l’Europe sur le territoire

– Présentation de jeux / outils pédagogiques / publications de la Maison de l’Europe

– Présentation des dispositifs de mobilité / rencontre avec Ada, jeune polonaise en service volontaire européen à la Maison de l’Europe.

Ce contenu a permis aux tuteurs d’être à l’aise pour sensibiliser et informer les lycéens à l’Union européenne et aux dispositifs qui les concernent en tant que jeunes européens.
L’un des premiers objectifs de cet atelier était de susciter chez nos lycéens un intérêt pour l’Europe.

Si le programme des visites culturelles est essentiellement établi par les tuteurs pour et avec leurs lycéens, l’équipe de salariées BRIO met en place, d’autres visites pour les lycéens, axées sur la rencontre avec des entrepreneurs, institutionnels, locaux. Chaque petit groupe bénéficie ainsi au moins d’une visite organisée par BRIO, axée sur ces aspects culturels, économiques, historiques ou institutionnels de la ville, aspects qui ne seraient pas abordés de prime abord lors d’un voyage touristique « classique ».

sagrada

La Maison des jeunes, Fontana

Situé dans le quartier de Gracia à Barcelone, ce centre offre un appui aux jeunes et aux associations liées à la jeunesse. Il s’agit d’un espace ouvert qui a pour but de stimuler l’accès à la culture et aux loisirs en proposant des activités principalement tournées vers la jeunesse.

Les jeunes de BRIO ont eu l’occasion de visiter les différents espaces de ce centre et notamment les studios dédiés à l’appui de la création musicale, le Point Information Jeunesse ou bien encore le vivier d’entreprises et de projets en faveur des jeunes qui souhaitent se lancer dans la création de leurs propres initiatives.

La visite leur a permis de faire le parallèle entre ce qui pouvait être proposé en France et en Espagne en faveur de la jeunesse.

 

La sortie vélo avec El Ciclo

Cette visite avait un double intérêt :

  • Proposer aux lycéens une visite guidée en dehors des sentiers battus puisque nous avons parcouru la ville en vélo sous l’angle des arts urbains.

velo3Des lycéens témoignent :

« C’était vraiment très intéressant, on a pu voir la ville d’une autre façon et pas que le centre historique. »

« On a pu découvrir la ville sous un autre angle. »

« On a découvert la ville, les tags, les vélos bambous. La circulation assez fastidieuse 🙂 la plage avec un mariage, une sortie découverte géniale ! »

 

La Mairie de Barcelone

Nous avons eu la chance d’être accueillis à la mairie de Barcelone. L’occasion de visiter le lieu était une double aubaine : Premièrement car l’édifice municipal, chargé d’histoire, constitue à lui seul, un véritable musée ;  et secondement, la nouvelle maire Ada Colau, élue en juin 2015, est issue du mouvement des indignés et a gagné la mairie grâce au soutien de Podemos. Les jeunes ont pu rencontrer Raimundo Viejo, l’adjoint à la mairie en charge de l’éducation et des études supérieures. Ce dernier a ainsi pu expliquer la façon dont la nouvelle mairie comptait s’emparer des problématiques actuelles concernant la jeunesse, la formation, mais également quelles étaient les actions globales en faveur des barcelonais qu’Ada Colau comptait mener.

mairie

Le Centre de coopération européenne

Cette visite a pu être mise en place grâce à notre partenariat avec la Maison de l’Europe. L’idée était de présenter aux lycéens un lieu dédié à l’Europe et s’adressant en particulier aux jeunes barcelonais. Nous avions prévu une visite du Centre, une présentation de ses principales missions et des métiers qu’on y trouve et enfin celle de quelques missions de service volontaire européen proposées à Barcelone afin de montrer des exemples aux lycéens. Nous souhaitons en effet, à travers ces visites, rendre visible et accessible la mobilité et déconstruire l’autocensure de ceux qui seraient attirés par une expérience professionnelle ou de volontariat dans un autre pays d’Europe.

 

La rencontre avec les jeunes barcelonais du projet « 2015 comme possible… »

Artiste partenaire du Grand T, Didier Ruiz mène un projet artistique sur « 2016 à Nantes » dans l’esprit de ce qu’il a déjà mené à Barcelone. Son projet est une création théâtrale partagée avec une vingtaine de jeunes d’une ville et qui met en valeur la réappropriation du langage, élément-clef de la construction personnelle et de l’insertion sociétale, culturelle et professionnelle. De cette expérience artistique collective aboutit un projet théâtral et sociétal, fruit de la confiance acquise les uns envers les autres. C’est l’esquisse d’un portait des jeunes d’aujourd’hui en prenant appui par rapport au territoire urbain, leur relation aux autres, leurs rêves et les écueils de leur quotidien. C’est à partir de la parole et des témoignages de ces jeunes que la création théâtrale prend forme. Ainsi, 20 jeunes barcelonais ont déjà pris part à ce projet et les représentations se sont déroulées à l’été 2015. Ce projet a également été présenté en octobre par Dider Ruiz à nos anciens lycéens BRIO restés étudier à Nantes et intéressés par la proposition.

Cette rencontre avait pour objectif de favoriser les échanges interculturels à travers les témoignages des jeunes barcelonais. Vecteur original d’ouverture culturelle pour les lycéens BRIO, ils devaient ainsi découvrir le portait de jeunes barcelonais d’aujourd’hui et être sensibilisés à l’européanité des problématiques jeunesse.

 

Un objectif phare du voyage BRIO étant de contribuer à l’ouverture culturelle des lycéens, nous avons voulu en savoir plus sur leurs découvertes marquantes. D’après notre sondage, la plus grande découverte des lycéens semble être, et largement en tête, l’œuvre de l’architecte Gaudi. Les lycéens l’ont découverte à travers la visite de la Sagrada Familia ou des casa du Passeig de Gracia mais aussi du Parc Guëll.

graphique
« Les catacombes, et la Sagrada familia car je ne pensais pas que c’était seulement avec les dons des gens qu’elle était en train de se construire »
« La Sagrada Familia était vraiment magnifique à découvrir, il s’agissait presque d’entrer dans un autre monde. L’hôpital San Pau aussi était magnifique de l’extérieur.