Présentation du programme BRIO

 Un postulat ancien mais tenace : le système éducatif peine à se démocratiser

Alors que les phénomènes d’autoreproduction sociale, d’endogamie ou encore de faible démocratisation de certaines filières de l’enseignement supérieur ont été analysés et mis en valeur depuis de longues années (cf. notamment Pierre BOURDIEU et J.C PASSERON, Les héritiers. Les étudiants et la culture, Paris, Minuit, 1964), la réussite scolaire et l’accès aux études supérieures restent en France, socialement et géographiquement discriminés. L’évolution en matière d’Égalité des Chances demeure limitée, les chiffres le rappellent sans cesse (En 2001, cadres et professions intellectuelles supérieures représentant 13.6 % de la population active en France, fournissent 30% des étudiants de l’Université ; les enfants d’employés et d’ouvriers, 57.6% des actifs, sont moins de 25%. Colloque « Démocratie, classes préparatoires et grandes écoles », UPS, mai 2003).

Depuis une dizaine d’années, on assiste à une réelle volonté de l’État de prendre en main la question de l’Égalité des Chances, de la diversité, de l’accès au savoir pour tous. C’est de cette prise de conscience des pouvoirs publics que sont nées notamment les Cordées de la Réussite et les programmes d’ouverture sociale et d’Égalité des Chances de façon plus générale.

BRIO est le programme d’Ouverture Sociale et d’Égalité des Chances commun de quatre grandes Écoles nantaises : Audencia Business School, Centrale Nantes, IMT Atlantique (anciennement École des Mines de Nantes), et Oniris, École vétérinaire et ingénieur agro-alimentaire, mis en place afin d’apporter, au niveau local, une réponse aux questions de diversité et d’accès au savoir pour tous.

 

BRIO : rappel historique

Lancé en 2006 par deux Écoles, Centrale Nantes, et Audencia Business School, le programme BRIO est rejoint en janvier 2009 par l’École Nationale Vétérinaire de Nantes puis, l’École des Mines de Nantes (devenue IMT Atlantique ne 2017) à l’automne de la même année. Une convention-cadre de partenariat unit ces 4 Écoles, qui engagent des moyens structurels (prêts de salles pour les ateliers), humains et financiers de façon conjointe, permettant ainsi de mener le programme d’accompagnement dans de bonnes conditions.

En novembre 2008, BRIO a reçu le label « Cordée de la Réussite » délivré par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Les Cordées de la Réussite désignent des partenariats entre des établissements d’enseignement supérieur, des lycées et des collèges, qui s’inscrivent dans une dynamique d’intensification des liens entre l’enseignement scolaire, l’enseignement supérieur et le monde professionnel.

L’objectif d’une Cordée de la Réussite est de faciliter le passage vers l’enseignement supérieur dans une perspective de réussite et d’ascension sociale. Ainsi, la Cordée BRIO est composée de :

4 grandes Écoles
11 lycées à classes préparatoires*
13 lycées d’enseignement général, technologique et professionnel de la région nantaise**

*Lycées Aristide Briand à Saint Nazaire, Chevrollier à Angers, Carcouët, Clémenceau, l’externat des enfants nantais, Guist’hau, Livet, La Perverie, Saint Joseph du Loquidy, Saint Stanislas, Vial

**Lycées Appert, Les Bourdonnières, Camus, Carcouët, Rieffel, Sacré cœur, Perrin, Alcide d’Orbigny, Vial, Monge, La Colinière, Notre Dames de Toutes Aides et La Herdrie.

 

Les objectifs du programme BRIO

La mission principale du programme BRIO est de favoriser l’accès à l’enseignement supérieur à des jeunes, qui pour diverses raisons (contexte familial, territorial, milieux social et culturel modestes…) brident leur ambition professionnelle.

BRIO se donne donc pour mission de favoriser l’accès aux savoirs pour tous et de lutter contre l’autocensure afin de lever les barrières culturelles et psychologiques des lycéens.  L’ouverture culturelle, la conquête de l’autonomie et la confiance en soi, la prise de conscience de ses capacités, l’accès à l’information, sont autant de clefs nécessaires pour permettre de s’orienter le mieux possible vers l’enseignement supérieur et notamment vers des études sélectives.

           

Le contenu du programme BRIO

Lors d’ateliers bimensuels, les lycéens abordent des thématiques spécifiques souvent en lien avec l’actualité qui leur permettent de toucher aux méthodes de travail, à l’amélioration de leur expression orale, à la nécessité des langues étrangères, à la culture. Ils bénéficient également de rencontres avec des consultants pour l’orientation, qui travaillent avec eux sur l’élaboration de leur projet professionnel.

Par ailleurs, des sorties pédagogiques sont organisées mensuellement. Elles ont vocation à ouvrir leur champ culturel (musée, théâtre, voyages) et professionnel (visites d’entreprises, stages de shadowing, rencontre avec des professionnels). Chaque année, les lycéens prennent part également à des stages de théâtre, des séminaires, des évènements sportifs de grande ampleur et partent découvrir une capitale européenne (Amsterdam, Londres, Barcelone, Dublin ou Bruxelles)

D’autres actions supplémentaires sont mises en place telles que les réunions d’informations à l’attention des parents sur les possibilités de financement des études supérieures.

Tout au long du programme, comédiens, spécialistes de l’orientation, cadres d’entreprises, étudiants étrangers, participent activement à la dynamique des ateliers et des activités extérieures.

L’accompagnement proposé aux lycéens au sein de BRIO est donc multiforme. La ligne générale reste cependant la préparation aux études supérieures, par le vecteur de l’ouverture sociale, culturelle, intellectuelle et professionnelle.

 Le Tutorat : La clé de voûte du programme BRIO

BRIO s’adresse à des lycéens issus de quartiers sensibles (quartiers identifiés par la Politique de la Ville) et/ou de familles socialement et culturellement modestes. Ils suivent le programme de la classe de 1ère jusqu’au baccalauréat. Tout au long des 18 mois ils sont accompagnés par des étudiants tuteurs des quatre écoles cités précédemment. Ces étudiants incarnent et portent le projet sur le terrain. Ils préparent  et animent les ateliers bimensuels et tissent des liens étroits avec les lycéens qu’ils accompagnent tout au long du parcours.

Le tutorat ne s’improvise pas. C’est pourquoi  un cycle de formation pour les tuteurs est mis en place chaque année. Sensibilisés à la question de la gestion de groupes, mais également aux problématiques liées à la politique de la ville, aux questions sociales abordées par le dispositif, ces étudiants prennent la véritable mesure de la force de leur engagement. Nous souhaitons donner du sens à leur engagement afin qu’ils puissent valoriser cette expérience dans leur vie professionnelle future. À la suite de leur recrutement en (octobre de chaque année), les 33 nouveaux tuteurs bénéficient de plusieurs formations :

– La formation à la gestion de groupes, travail avec des professionnels de l’animation et de l’encadrement (La Belle Boîte).

La formation dispensée par l’équipe du Grand T afin qu’ils puissent préparer au mieux les lycéens aux sorties théâtrales prévues dan le programme. Les étudiants sont sensibilisés aux formes artistiques et repartent avec des clefs de lecture facilitant la découverte de l’univers du spectacle vivant.

– La Journée organisée par PARTAGE qui  est l’association étudiante inter-écoles (près de 40 Grandes Écoles), animant le réseau des tuteurs et parrains (plus de 1000 personnes) des programmes d’Égalité des Chances. C’est l’occasion pour les étudiants de d’échanger avec d’autres tuteurs (anciens, actuels ou à venir) et de se former.

Le tutorat apporte un réel bénéfice collatéral. Effectivement, si le programme BRIO apporte aux lycéens une ouverture culturelle, une conquête de l’autonomie, de la confiance en soi, et l’accès à l’information, le tutorat est l’occasion pour les étudiants de découvrir la diversité sociale de notre société, réaliser un engagement au service de l’autre et de la collectivité, parfois « renvoyer l’ascenseur », et d’acquérir un socle de compétences extrascolaires (animation, management de projet…)

   

         BRIO : un programme fédérateur 

BRIO se compose de 3 salariées, (1 chef de projet et 2 chargées de mission), 1 Service Civique, des référents pour chacune des Grandes Écoles (administratifs ou enseignants), 66 étudiants tuteurs issus des 4 Écoles, 26 professeurs référents des 13 lycées partenaires, une trentaine de bénévoles mobilisés pour l’orientation, les visites d’entreprises, les sorties culturelles… Le programme profite chaque année à 150 élèves (filières ES, S, L, STMG, STSS, STI).

AdminAudencia